Où se situent les centrales nucléaires en France ?

La performance dans la production d’énergie nucléaire fait partie des critères déterminant la puissance d’un pays. Mondialement, la France se trouve à la deuxième place en termes de production d’énergie nucléaire. Ce pays abrite à l’heure actuelle 19 centrales nucléaires, qui assurent environ les 70% des besoins en électricité de la population selon l’étude de RTE. Mais où se répartissent ces centrales dans le pays ?

Les centrales dans la partie Nord et Centre

En se référant dans la partie Nord de la France, cette zone abrite quatre centrales nucléaires telles que la centrale de Gravelines, la plus au sommet, celle de Chooz dans les Ardennes, et celle de Penly et de Paluel en Seine maritime. Grâce à sa puissance et le nombre de réacteurs opérationnels, la centrale de Gravelines est exceptionnelle. Bien que chaque site dispose en moyenne deux ou quatre réacteurs, Gravelines en possède six. Il est également à noter que cette centrale figure parmi les plus vieilles. Pour les sites dans le centre du territoire français, il existe six centrales nucléaires dont les Civaux dans la Vienne, Dampierre en Loiret, Nogent-sur-Seine, Belleville-sur-Loire, Saint-Laurent-des-Eaux, Chinon en Indre-et-Loire. Exceptionnellement, Dampierre et Chinon fonctionnent avec quatre réacteurs chacun tandis que les restes n’en possèdent que deux.

Les centrales dans la zone de l’Est et de l’Ouest

Pour la partie Est du pays, elle comporte six centrales nucléaires. Il y a les centrales de Cattenom en Lorraine, qui se trouve plus au Nord par rapport aux autres, du Tricastin dans la Drôme, de Cruas en Ardèche, de Fessenheim, du Bugey et de Saint-Alban. Le site de Saint-Alban peut être considéré comme récent vu qu’il a été implanté entre les années 1984 et 1987. Concernant les nombres de réacteurs, ils oscillent entre deux et quatre selon le site.

Dans la zone Ouest, trois centrales nucléaires y sont implantées à savoir : Flamanville au Nord-Ouest, dans le département de la Manche, Golfech dans le Tarn-et-Garonne ainsi que Blayais en Gironde. Cette dernière comporte quatre réacteurs et les deux autres fonctionnent avec respectivement deux réacteurs.

Les projets en cours actuellement

Bien que la loi encourage l’exploitation des sources renouvelables pour la production d’énergie par rapport aux sources non renouvelables, il est impossible de passer à côté de l’énergie nucléaire. Cependant, une transition énergétique est envisagée et met comme objectif un passage de 72% en 2017 à 50% en 2035.

Les nombres des centrales nucléaires connaîtront donc une évolution en France que ce soit d’ordre d’implantation ou d’ordre de démantèlement. Des nouveaux réacteurs sont en cours de construction pour pouvoir élargir l’exploitation et remplacer ceux arrivant en fin de vie. En revanche, de nombreuses centrales nucléaires usitées ne seront plus fonctionnels comme celles de Chooz, de Chinon, de Saint-Laurent. Le démantèlement permet de mettre le pays en sureté et aussi de réduire les dépenses budgétaires vu que les appareils en mauvais état et vieux baissent les rendements.

Comment exploiter la chaleur des sous-sols pour produire de l’énergie ?
Qu’appelle t-on énergies fossiles ?