A quand les autoroutes qui rechargent les voitures électriques en roulant ?

Le monde de l’automobile ne cesse d’évoluer depuis des décennies. Il a d’abord eu les voitures à traction puis certains essais au charbon puis bien évidemment ce que cette génération et celle d’avant a le plus connu l’essence, le diesel et toute cette énergie en carburant. Cependant des ingénieurs ont crée les voitures électriques pour divers raison, notamment en matière d’environnement. Depuis plusieurs pays ont choisi de favoriser l’électricité pour les transports, car les avantages sont plutôt nombreux.

Le côté positif de la voiture électrique

La voiture électrique semble être la solution à tout car au-delà du côté attractif de la nouvelle technologie elle regorge de plus d’avantages que cela. Les voitures qui roulent à l’essence sont très mauvaises pour l’environnement en rejetant beaucoup de gaz à effet de serre dans l’atmosphère tandis que les voitures électriques ne le font pas. De même pour la pollution sonore, car les voitures électriques sont plus silencieuses, plus écologiques, l’idéal.

Les problèmes des voitures électriques

Plusieurs pays ont décidé de favoriser l’électrique, mais qu’en est-il des points faibles de ce type de voiture ? Il y a plusieurs problèmes à résoudre. Déjà, les voitures électriques ne tiennent pas longtemps dans la distance, mais demande des recharges fréquentes. Puis la recharge prend beaucoup de temps et bien qu’elle soit à la portée de tous les points de recharges sont encore minimes. Tout cela est pour les voitures électriques simples, cela ne s’applique pas aux Tesla qui sont dans une tout autre catégorie.

La solution propose face au problème de la voiture électrique 

La solution est alors de pouvoir recharger la voiture vite et à tout moment. L’idée est alors de transformer l’autoroute en chargeur grandeur nature. Plus la voiture roule plus elle se recharge. Des essais de ces autoroutes sont déjà en cours dans certains pays et les expériences ont déjà été nombreuses comme au Japon. Cette nouvelle technologie devrait se baser sur le principe de l’induction où l’autoroute produit de l’électricité qui est transmise par système d’induction simple par les pneus des voitures. Certains problèmes comme le changement de grandes parties des autoroutes ainsi que les paramètres pour les différentes voitures restent à vérifier. Les scientifiques ne sont encore qu’aux stades expérimentale donc il faudra attendre une ou deux décennies avant d’atteindre cet objectif. Mais avant cela il faudrait encore s’occuper des voitures non-électriques et composer aves tous les problèmes qu’elles engendrent pour l’environnement. 

Les coques de noix de coco : une alternative au bois ?
Energie : quand est-il de l’hydrogène ?